Depuis longtemps, Willis, déjà détenteur de 30% du capital de Gras Savoye, a montré son intérêt de monter à 100% au capital de son homologue français, bien  qu’il n’avait pas encore exercé l’option d’achat.

C’est désormais chose faite! Le troisième courtier mondial a déposé le mercredi 22 Avril 2015 une offre ferme d’acquisition. Il est donc prêt à  débourser 550 M€ dont 40 M€ de refinancement de dettes bancaires pour s’octroyer les 70% manquants et valoriser ainsi la participation  acquise de 510 M€.

Une acquisition prévisible

Cet accord s’inscrit dans une logique sans faille pour les deux parties, après 40 ans de partenariat et la présence du courtier britannique en tant qu’actionnaire majoritaire depuis plus de 18 ans. La bonne connaissance réciproque des deux entreprises devrait donc faciliter et accélérer le rapprochement opérationnel entre ces deux groupes.

Le DG du premier courtier français, François Veraguas, le souligne d’ailleurs très bien : “Les deux groupes sont parfaitement complémentaires. […] Cette acquisition n’aura pas d’impact social et nous ne prévoyons aucun plan de transformation de notre organisation à court terme. Les synergies proviendront de l’augmentation de nos ventes plutôt que de la réduction de nos coûts”.

De plus, l’offre s’accorde parfaitement avec la politique de croissance du courtier Willis, qui se développe “à la fois par croissance organique et par des acquisitions”. Il est tout de même à noter que Gras Savoye est leur plus grande opération à ce jour.


Un calendrier avancé

Le conseil de surveillance du premier courtier français a accueilli favorablement cette offre. Selon un communiqué commun, l’opération, sous réserve de l’approbation des autorités réglementaires et de la concurrence, devrait être réalisée d’ici fin Décembre 2015, et non en 2016 comme l’avait prévu les premières lettres d’intention.

Selon les parties prenantes, cette prise de position marque la détermination du groupe britannique. Le DG Tim Wright l’explique de son côté très simplement : “nous ne voyons plus aucune raison d’attendre davantage”.


Renforcement significatif de l’offre

GrasSavoye2Comme précisé dans le communiqué dévoilant l’acquisition, ce rapprochement permettrait de renforcer l’offre des deux groupes et  donnerait naissance à un nouvel acteur global dans le courtage en assurance, réassurance, conseil en gestion des risques et  ressources humaines, grâce à un ancrage fort à l’international. La présence combinée des deux groupes se traduirait par une  présence dans 131 pays, dont 84 filiales détenues en propre.

L’activité de Gras Savoye était déjà en pleine croissance avec une hausse de 4,6% du chiffre d’affaires pour son exercice 2014 et  notamment l’augmentation des  deux principales branches d’activités du courtier : +3,4% en IARD et +6,5% en assurance de  personnes. Le courtier français aurait donc pu rester en “stand  alone”, mais n’aurait alors pas optimisé sa croissance à long terme,  et particulièrement sur une dimension internationale.

De la même manière, l’opération permettra au géant Willis de s’ouvrir à de nouvelles opportunités sur le grand marché français,  mais aussi en Europe centrale  et de l’Est, ou encore au Moyen-Orient et en Afrique.