Que s’est-il passé en Avril dans le secteur de l’assurance? Alors que l’intense activité sismique a généré de nombreux dommages, le Big data et la Loi Hamon continuent à faire évoluer le secteur et à le pousser à s’interroger.

 

Une activité sismologique particulièrement dense en Avril

Earthquake Yellow Road Sign, 3D rendering

L’activité sismologique aura été particulièrement forte en ce mois d’avril. Tout a débuté le 14 avril avec une première secousse ressentie au Japon d’une puissance de 6,5 sur l’échelle de Richter. Suivie d’une série de répliques tout au long de la journée, une nouvelle secousse majeure a lieu le lendemain d’une magnitude de 7,3. Rapidement les dommages ont été évalués par AIR Worldwild, et ils pourraient peser entre 1,5 et 2,5 Md€ pour les assureurs. Cette estimation n’est que temporaire et pourrait encore s’alourdir puisque les dommages auto et la perte d’exploitation sont exclus de ce chiffrage.

Le 17 avril, de l’autre côté de l’océan Pacifique, la terre a tremblé en Equateur où un séisme d’une magnitude de 7,8 a fait des dégâts très important. Outre le bilan humain, déjà très lourd et qui pourrait encore s’alourdir dans les jours à venir, cette secousse a causé de très nombreux dégâts matériels. Là encore, le cabinet AIR Worldwild a produit une première estimation qui s’avère être bien moins coûteuse pour le secteur : entre 287 et 752M€. Cette différence tient essentiellement au fait que les biens sont moins souvent assurés en Equateur qu’au Japon.

Les données de santé, toujours au coeur des préoccupations sur le Big data

Medicine doctor hand working with modern computer interface as medical concept

L’utilisation des données de santé pose toujours autant de questions, et avec l’émergence du Big data et autres technologies reposant sur le partage de données, cette question ne se trouve que renforcée. Conscient de l’intérêt que peut susciter cette problématique, le gouvernement a lancé une consultation via sa plateforme “Faire Simple” et, cas d’usages à l’appui, invite les internautes à donner leur avis sur l’utilisation qui pourrait être faite de leurs données de santé. Une synthèse des échanges sera ensuite publiée le 20 juin. Un préalable à l’encadrement des pratiques par la Loi ?

La Loi Hamon continue de faire évoluer le secteur

bulle origami : loi Hamon (cs5)Depuis plusieurs années, les critiques à l’encontre des comparateurs d’assurance se multipliaient : pratiques obscures, peu d’indépendance vis-à-vis des assureurs…

Mais il semblerait que ces pratiques soient vouées à disparaître : avec le décret d’application paru au Journal Officiel ces derniers jour, les comparateurs ont jusqu’au mois de juillet pour bannir l’opacité de leurs pratiques. Une mesure qui va dans le sens d’une protection renforcée des consommateurs.

Et c’est également le mois d’Avril qu’a choisi le courtier ACS pour rendre publique son offre “mandat de résiliation”. En effet, la Loi consommation ouvrait à tous les consommateurs la possibilité de résilier leur police assurance emprunteur dans un délais d’un an. Le courtier propose donc aux assurés de faciliter leurs démarche en les prenant intégralement en charge.

 L’équipe de France olympique assurée par Allianz

jeux olympiquesCette année encore, comme lors des éditions précédentes, c’est Allianz qui a été choisi pour accompagner les athlètes français à Rio. Au-delà du risque de blessure de nos sportifs français, l’assureur couvrira également le matériel des sportifs et de leurs staffs durant tout leur séjour au Brésil.