Dans un pays comme les Etats-Unis où la couverture maladie reste précaire (malgré le récent plan Obamacare), un nouvel acteur fait son apparition dans l’écosystème de la couverture santé: Pact.PactHealth - Google Chrome_2

Derrière ces quatre lettres, un concept innovant: une application smartphone couplée à un package santé -Pact Health- qui viennent se greffer sur l’assurance santé souscrite via un employeur. Ce package récompense un comportement sain mais également -et c’est nouveau pour les couvertures santé- vous pénalise financièrement en cas d’écart. Vous vous êtes engagés à aller courir 3 fois cette semaine mais n’y êtes pas allés? Cela vous coûtera 5$ (ou plus! C’est en effet vous qui décidez de la somme que vous souhaitez engager). Pas de panique, vous aurez tout de même les deux semaines qui suivent cet “échec” pour rattraper votre retard et respecter votre engagement; vous permettant de ne pas perdre ces précieux dollars. Le gain ou la pénalité est impacté(e) sur le montant de votre franchise. Pact assure pouvoir vous faire économiser jusqu’à 1300$ par an.

Evidemment, l’application proposée par Pact est compatible avec vos objets connectés préférés. Les JawBone et autres FitBit ainsi que le GPS de votre téléphone fournissent ainsi les informations pour ajuster vos récompenses (ou pénalités!) en fonction de votre comportement.

Derrière cette approche partiellement punitive se cache près de trois ans de recherches menées sur un échantillon de 600 000 personnes. Yifan Zhang, la co-fondatrice de Pact, explique: “Ce qui vous motive à lever vos fesses du canapé et aller à la salle de sport ce ne sont pas les 5$ que vous pourriez gagner grâce à notre système, ce sont les 5$ que vous pourriez perdre. L’idée de perdre quelque chose motive trois fois plus que la potentialité d’un gain”.

graphicaldeductible-580x594C’est d’ailleurs cet argumentaire qui est utilisé par la start-up californienne pour mettre en avant son offre Pact Health auprès de son réseau de courtiers d’assurance. Ces derniers se concentrent sur des petites et moyennes entreprises avec notamment six nouveaux partenariats lancés le 1er décembre dernier dans l’état du Massachusetts (état natif de Pact). Avec Pact Health, le plan de santé proposé par l’employeur à ses collaborateurs possède alors une partie dont le coût va varier suivant l’activité des employés. Grâce à ce système, l’employeur voit sa facture réduire tout en proposant -c’est du moins ce qui est avancé par Pact- une meilleure qualité de couverture des actes médicaux.

Des voix s’élèvent déjà pour dénoncer de potentiels abus. En effet, les informations transmises sont très personnelles (localisation, activités et même nourriture ingérée…!) simplement pour réduire de quelques dollars par an sa facture santé qui -Etats-Unis oblige- reste tout de même très élevée comparée à notre système français.

En récoltant toute cette information, on peut imaginer Pact en mesure d’identifier des comportements bien précis (grâce à l’usage des technologies Big Data): et si les personnes de grande taille posaient moins de risques? et si certains segments de populations étaient plus enclins à un certain type de blessure? Verrait-on alors une segmentation encore plus fine des offres par rapport à des pools précis de populations?

On peut également se demander si les sportifs coûtent réellement moins chers aux assureurs: des médecins expliquent le poids financier de ces populations qui vont parfois pousser leurs efforts, aller chercher un dernier kilomètre sur leur trajet de course et avoir divers comportements à risque engendrant des blessures. Ce sont alors des consommateurs de radiologie, kinésithérapie et autres actes coûteux.

Enfin, un détournement de l’utilisation des objets connectés pour atteindre les objectifs fixés (voire les dépasser et ainsi…s’enrichir!) parait facile à mettre en place pour les clients de Pact Health.

Pact n’existe pour le moment qu’aux Etats-Unis mais en considérant le modèle français déjà performant dans la couverture santé de nos concitoyens, il est peu probable de voir arriver dans un futur proche un concept similaire.