Un signe d’embellie économique se manifesterait-il ces temps-ci ? En effet, La Finance donne son “GO” à l’innovation numérique dans les métiers de l’Assurance en mobilisant des investissements au profit des start-ups les plus innovantes capables d’améliorer le quotidien des assurés, capables de rendre les systèmes de soins et d’assurance plus efficaces et bien sûr viables économiquement..

 

AXA Seed Factory un fond spécialisé pour le numérique dans l’assurance

AXA Seed Factory s’associe à une entreprise du marché des objets connectés dans la santé, Withings,  pour accélérer le développement de l’innovation dans les métiers de l’Assurance et de la Banque.

En 2014, le groupe AXA recherche activement des gisements de création de valeurs dans le domaine des objets connectés et investit en travaillant au repérage des entreprises innovantes les plus prometteuses et en prenant des parts dans leur capital respectif.  Ce sont des actes qui témoignent vraisemblablement de l’entrée des assureurs dans une nouvelle ère de maturité économique et cela de manière pérenne comme peut en témoigner la création d’un fonds d’investissement sous bannière du nom de l’assureur, AXA.

En effet, le fond  AXA Seed Factory vise à co-investir avec des “Business Angels” ou des fonds de capital-risque dans des start-ups innovantes à fort potentiel. Il ambitionne à être, par ailleurs, un véritable incubateur business et accélérateur d’idées pour ces nouvelles entreprises. « La révolution de notre quotidien par les objets connectés est en marche. De plus en plus intelligents, ils vont rapidement s’imposer dans tous les secteurs d’activités, dont l’assurance…”  relève Minh Q. Tran, Directeur Général de AXA Seed Factory qui avec la société Withings lance actuellement un appel à projets (clôture juin 2014) sous forme de participation au capital des start-ups les plus innovantes.

La Santé et les objets connectés dans le TOP 10 du palmarès des sociétés Capital-Risques

investissements secteur santé

 

Il existe, s’il est besoin, d’autres “signes des temps” : la Santé a décroché la 1ère place de la mobilisation des fonds d’investissements en capital-risque avec plus du quart (27%) du montant global qui s’élève à 490 M€ et détrône ainsi  l’Internet et le e-Commerce.

 

Et ce sont les objets connectés dans le secteur santé qui ont attiré les investisseurs. Ils ont ainsi primé fin 2013 une entreprise française innovante sur marché Withings  en lui “attribuant” 22 M€, soit la 3ème place de ce podium “investissement capital-risques” d’entreprises européennes .

 

Le boom du e-Santé, une aubaine à “ne pas manquer” pour le secteur Assurance

Le marché mondial de l’e-santé, 2,4 milliards d’euros en 2012, devrait progresser de 4% à 7% en moyenne par an, à l’horizon 2017.  “Avec une croissance qui va de +10% (pour les systèmes d’information clinique) à +61% (pour la télémédecine), l’industrie de la santé connaît une profonde mutation notamment liée au numérique”… et voit naître des fonds sectoriels dédiés, tel qu’Extens  qui situe son action dans la volonté de voir émerger avec l’éclosion du numérique dans la santé, de nouveaux champions en France mais aussi au Royaume-Uni et en Allemagne – une opportunité pour l’économie française ?

La montée du e-santé est devenue aujourd’hui une opportunité et un terrain favorable au développement de nouveaux segments d’offres pour les assurances.

En ce sens, BNP Paribas  préconise aux entreprises françaises d’emboîter le pas à la Santé en investissant dans la recherche. Outre-Atlantique à titre de comparaison, une compagnie d’assurance américaine, Highmark, participe à la création d’un institut spécialisé au sein même d’une université Canergie Mellon University. Au-delà des 11M$ de fonds, la compagnie d’assurance fournit à cet institut des données pour de meilleurs ciblage et efficacité de la recherche de cet institut.

En bref, l’effervescence des marchés financiers pour l’innovation numérique dans la santé et l’assurance est désormais ainsi  bien palpable et interroge donc quelque peu : A combien seraient évalués par les marchés financiers les gains escomptés ?  Y aurait-t-il un retentissement perceptible au niveau de l’économie française ? À quelle échéance ? Dès 2015 ?  … à suivre prochainement sur le notre blog spécialisé Banque Assurance, Insurance Speakerune des publications  du cabinet Solucom.